Chiper (emprunter, voyons…) ce titre à Woody Allen nous semblait une sage idée pour décrire ce fameux 2 mars 2019. Jour anodin, peut-être, pour certains de nos lecteurs… Tandis que pour nous se déroulait, sous le soleil capricieux du Nord, le tout premier parcours d’éclosion lillois ! Ce ne seraient pas le froid, ou quelques gouttes de pluie, qui nous astreindraient à ne pas profiter de cet événement. Au contraire, des sourires, timides, puis plus francs, se sont peu à peu dessinés sur les lèvres des participantes. Des femmes de tout âge et tout horizon – et pas que des Lilloises ! Alfred de Musset ne croyait pas si bien dire en écrivant que, quelquefois, il y a des sympathies si réelles que, se rencontrant pour la première fois, on semble se retrouver. Voilà ce qui s’est passé lorsque chacune a franchi le pas du Novotel Grand Place. Les conversations ont démarré autour d’une boisson chaude pour dénouer toute appréhension avant le début de la journée. Pour quoi faire ? Pour commencer la journée avec douceur et bienveillance grâce à un atelier maquillage animé par Shadia, make-up artist d’Estée Lauder, et un atelier yoga, animé par Aurélie de Gingerly ! Un programme qui invite à la détente ainsi qu’à se recentrer sur soi pendant une heure. Une seule déception : que ces intermèdes ne durent pas plus longtemps !

Gâtées, nos participantes ? 😉
Miroir, miroir…

Apprendre à se (dé)maquiller, (re)découvrir la pratique du yoga, vaste programme ! Mais l’atelier perdure finalement plus qu’une heure lorsque, une fois retournées chez elles, les participantes itéreront ces mêmes gestes, débuteront un rituel beauté ou yoga, et les intégreront parfaitement à leur quotidien. Des petits tips utiles et pas uniquement réservés aux initiés, en somme !

L’idée n’étant pas uniquement d’engranger des savoirs, nous avons réuni toutes les participantes à se joindre en cercle pour une pause placée sous le signe du partage. Un cercle avec comme seule consigne : penser à un moment où une émotion négative, quelle que soit sa nature, est survenue, et apporter une astuce (ou plus !) qui leur permet de l’affronter. Si les langues se délient étonnamment vite lors de cet exercice, il s’est surtout révélé salvateur pour chacune des femmes présentes. A minima, elles ont réalisé qu’elles n’étaient pas seules. Voire, elles ont ajouté à leur boîte à outils de nouvelles clés à essayer pour affronter leurs maux du quotidien – et les plus gros.

Un moment d’échange – et d’hydratation !

A l’heure de la pause déjeuner, chacune se trouve plus à l’aise, même si loin de s’imaginer ce qui l’attend pour le reste de la journée : à commencer par un massage amma-assis d’une quinzaine de minutes entre les mains expertes de Ludivine des Petits soins de Lulu ou de Mélanie de MC Sophrologie Massage. Deux masseuses attentives au bien-être des participantes qui ont pu profiter avec joie de cette parenthèse de détente amplement bienvenue dans leur vie.

Le massage n’étant pas le seul atelier de la pause déjeuner, chaque participante a réalisé un shooting photo avec un de nos deux photographes : Laurent, dont le professionnalisme et l’habileté à gérer les profils de chacune nous a charmées, et Sohane, fidèle membre de la team Keys. Deux photographes, deux scènes, deux ambiances, et un seul objectif (sans jeu de mots) : aimer son image et lâcher-prise face à l’appareil, même le temps de quelques minutes.

D’ailleurs, merci Laurent d’avoir capturé cette photo de groupe en souvenir ! Les filles, vous étiez (et restez !) rayonnantes.

Lorsqu’elles ne se trouvaient pas en plein massage ou au milieu d’une séance photo, un autre atelier les attendait. Capitalisant sur l’émulation de groupe qui commençait à se créer, nous avons réuni toutes les participantes pour une session de brainstorming et de créativité. Elles avaient une heure et demi pour créer une fresque symbolisant le Cocon, le groupe Facebook à l’origine de l’aventure Keys. C’était l’occasion d’associer les qualités de chacune pour créer, ensemble. Imagination, qualités manuelles, vision… Il était passionnant de les regarder prendre confiance et trouver leur place dans les deux groupes qui s’étaient créés à l’issue du brainstorming.

Et se creuser les méninges, cela creuse ! L’heure de l’atelier cuisine a ensuite sonné. Au programme : quatre recettes simples et rapides à réaliser, pour mettre la main à la pâte et lier à nouveau la cuisine avec le partage et la convivialité. De ce côté, nos apprenties cuistots ont géré d’une main de maître… Nous en tenons pour preuve ces alléchantes assiettes dressées à l’issue de l’atelier. Le tout réalisé grâce aux recettes du chef Nicolas Paciello et de son Carnet de recettes qui déchire (ça ne s’invente pas !).

Du cœur à l’ouvrage…
GG – dans le milieu : « gaufres et gourmandise » !

Avant de les déguster, il restait deux ateliers : Caroline-Anne, coach en développement personnel, a abordé un thème qui résonnait chez beaucoup des participantes : les croyances limitantes. Avec douceur mais détermination, son talk d’empowerment a tenté de chasser la dévalorisation et d’insuffler chez chacune d’entre elles des émotions positives. Toutes ces femmes ont de l’ambition, des rêves, des désirs qui leur sont chers. Elles sont reparties de cet atelier sachant décrypter le mécanisme des croyances limitantes, et des pistes afin de désamorcer cette bombe à retardement.

Dernier atelier avant la fin de la journée, et pas des moindres. Il requérait un total lâcher prise : une heure d’improvisation théâtrale animée avec fougue par Marie et Clara, de la Ligue Royale Strandovie. L’énergie des deux Strandoviennes a finalement eu raison des plus sceptiques ou timides, pour le meilleur.

Une fois de plus, les experts qui ont fait confiance à Keys pour cette journée ont pleinement conquis les participantes. Tellement que, à l’issue de tous ces ateliers, et en pleine dégustation de cookies et de parts de carrot cake, nous nous quittions avec la promesse d’élaborer une nouvelle rencontre, ensemble, pour très bientôt – grisées que nous étions par la journée que nous venions de vivre.

Comments are closed.